Jean Tardieu

Da Wikipedia, l'enciclopedia libera.

Jean Tardieu (Saint-Germain-de-Joux, 1º novembre 1903Créteil, 27 gennaio 1995) è stato un artista, poeta e drammaturgo francese.

Controllo di autorità VIAF: (EN2479607 · LCCN: (ENn50008700 · ISNI: (EN0000 0001 2275 7205 · GND: (DE118620819 · BNF: (FRcb119925984 (data)

Biografia

Poeta e drammaturgo francese (Saint-Germain-de-Joux, Ain, 1903 - Créteil 1995). Dopo gli esordî di Accents (1939) e Les dieux étouffés (1946), la sua poesia si è andata orientando verso un gioco linguistico demistificante, sostenuto da un umorismo non lontano da quello di R. Queneau (Monsieur Monsieur, 1951; L'espace de la flûte, 1958; Le fleuve caché. Poésies 1938-1961, 1968, trad. it. 1971; Formeries, 1976; Margeries. Poèmes inédits 1910-1985, 1986; Poèmes à voir, 1990). La sua produzione teatrale è caratterizzata da un'estrema economia di parole e di gesti e da un umorismo rarefatto e inconsueto, che la apparentano al teatro dell'assurdo; costituita per lo più da atti unici e monologhi, essa è riunita nei volumi Théâtre de chambre (1955; trad. it. 1961), Poèmes à jouer (1960), Une soirée en Provence ou le mot et le cri (1975) e La cité sans sommeil et autres textes (1984). Traduttore (da Goethe, Hölderlin, ecc.), T. ha riunito alcuni dei suoi saggi in Le miroir ébloui (1993). Tra le traduzioni italiane si ricordano le sillogi Teatro (1976), L'inesprimibile silenzio. Formeries e altre poesie (1980) e Diffidate dalle parole a cura di Federica Locatelli (Lemma Press, 2015):

Pubblicazioni

Oeuvres, Gallimard "Quarto"

Poesia edizioni Gallimard :

   1939 : Accents
   1943 : Le Témoin invisible
   1947 : Jours pétrifiés
   1951 : Monsieur, Monsieur , poèmes humoristiques
   1954 : Une voix sans personne
   1961 : Choix de poèmes 1924-1954
   1961 : Histoires obscures
   1968 : Le Fleuve caché
   1972 : La Part de l'ombre (choix de proses)
   1978 : Formeries
   1979 : Comme ceci, comme cela
   1986 : Margeries, poèmes inédits 1910-1985.
   1986 : L'Accent grave et l'accent aigu (reprend Formeries, Comme ceci comme cela, Les Tours de Trébizonde)
   1986 : Poèmes à voir

Prose edizioni Gallimard :

   Figures, poèmes en prose
   La Première Personne du singulier
   Pages d'écriture
   Les Portes de toile
   Le Professeur Froeppel
   Les Tours de Trébizonde
   On vient chercher Monsieur Jean, 1990
   Le Miroir ébloui
   Lettre de Hanoï
   L'Amateur de théâtre.

Teatro edizioni Gallimard :

   Un mot pour un autre
   Théâtre de chambre
   Poèmes à jouer
   Une soirée en Provence ou Le Mot et le cri
   La Cité sans sommeil
   La Comédie du langage, suivi de La Triple Mort du client 1987
   La Comédie de la comédie (ou "Oswald et Zénaïde", ou "Les Apartés" ) 1966
   La Comédie du drame
   La Sonate et les trois messieurs ou Comment parler musique
   Finissez vos phrases
   Il y avait foule au manoir

Edizioni illustrate Gallimard :

   Jours pétrifiés, poèmes avec six pointes sèches de Roger Vieillard.
   L'Espace et la flûte, poèmes, variations sur douze dessins de Pablo Picasso.
   Conversation-sinfonietta, essai d'orchestration typographique par Robert Massin.

Libri illustrati per ragazzi (éditions Gallimard) :

   Il était une fois, deux fois, trois fois... ou la table de multiplication mise en vers, illustrations d'Élie Lascaux.

Altri editori :

   Le Fleuve caché (Jacques Schiffrin).
   Poèmes (Le Seuil).
   Les Dieux étouffés (Seghers).
   Bazaine, Estève, Lapicque, en collaboration avec André Frénaud et Jean lescure (éd. Louis Carré).
   Le Démon de l'irréalité (Ides et calendes).
   Charles d'Orléans (PUF).
   Le Farouche à quatre feuilles, en collaboration avec André Breton, Lise Deharme et Julien Gracq (Grasset).
   De la peinture abstraite (Mermod).
   Jacques Villon, préface pour le catalogue d'exposition (Louis Carré).
   Hans Hartung (Hazan).
   Hollande (Maeght).
   C’est-à-dire (éd. Georges Richar).
   Déserts plissés, poèmes sur des frottages de Max Ernst (Bölliger).
   Obscurité du jour (Skira).
   Un monde ignoré, poèmes sur des photographies de Hans Hartung (Skira).
   Le Parquet se soulève (Brunidor-Apeïros).
   L'Ombre la branche (Adrien Maeght).
   Des idées et des ombres (Éditions R.L.D.).
   Un Lot de joyeuses affiches (R.L.D.).
   Carta Canta (chez Lydie et Robert Dutrou).
   Causeries devant la fenêtre, entretiens avec Jean-Pierre Vallotton (PAP).
   Conversation (poésie)

Bibliografia

   Jean Onimus, Jean Tardieu : un rire inquiet, Paris, Champ Vallon, coll. « Champ poétique »,‎ 1985 (ISBN 2-903528-586) Document utilisé pour la rédaction de l’article
   Constantin Tacou, F. Dax-Boyer (dir.), Cahier Tardieu, Éditions de l'Herne, Cahiers de l'Herne, n° 59, Paris, 1991, 440 p. ((ISBN 9782851970732))
   Jean-Clarence Lambert, Visite à Jean Tardieu, Caractères, 2001
   Frédérique Martin-Scherrer, Lire la peinture, voir la poésie : Jean Tardieu et les arts, Institut Mémoires de l'édition contemporaine, 2004
   Federica Locatelli (ed.),Diffidate dalle parole. Sei pièces, Lemma Press, 2015